FSM 2015
Sport News

Exode rural journalier: C’est à la mode chez les femmes

Les femmes des villages impactés parl’exploitation du phosphate de Thiès n’ont plus de travail dans leurs localités. Il y en avait quelques-unes qui avaient un projet de maraîchage. L’une des entreprises présentes dans la zone «avait promis de financer le projet mais elles n’ont reçu aucun financement», renseigne Marianne Thiaw, habitante du village de Thiafathie. Cette promesse non tenue ne les a pas découragé parce qu’elles ne veulent pas rester «oisives». Ce qui explique le nouveau phénomène constaté dans les villages : l’exode rural. La ville de Thiès est devenue leur nouvelle destination.

Les femmes se réveillent désormais à «5 heures du matin» pour aller chercher du travail à Thiès, explique la présidente du groupement Takkou liggey de Ndiakhaté Ndiassane, Déthié Dia. Son regret, c’est que «les groupements ne tiennent plus, les femmes contractent des dettes mais ne peuvent pas les rembourser parce qu’elles n’ont plus d’activités»

L’autre problème qui justifie cet exode rural, selon la présidente des femmes du village Thiafathie, Philomène Sow, c’est qu’elles n’ont  plus de terres à cultiver parce que les entreprises «ont creusé des trous partout pour faire des sondages». Déthié Dia, qui est aussi reporter à la radio Guindikou, souligne tout de même «qu’elles auraient préféré rester dans leurs villages et travailler dans les champs plutôt que d’aller à Thiès».

Jeunes des environs, Profession : chômeur

Les entreprises sont venues dans la zone. Elles ont pris les terres. Elles exploitent les ressources. Elles n’engagent que très peu de gens qu’elles renvoient quelques jours après. Pratiquement, tous les jeunes sont devenus des chômeurs depuis 2009. C’est ainsi que la plupart des populations décrivent la situation actuelle dans beaucoup de villages environnants des mines dans la commune de Chérif Lo. Le président de la jeunesse de Thiafathie exprime sa frustration : «Il y a des jeunes qualifiés qui peuvent travailler dans les usines mais personne n’a été embauché.» Selon Grégoire Abel Ndiolen, il n’y a que quelques anciens militaires qui sont embauchés et ils ne sont «que des gardiens». Il souligne que les autres travailleurs sont des journaliers engagés pour «deux à quatre jours» et peuvent rester «trois semaines» avant d’être réengagés. Mais la perte de ce boulot précaire ne signifie pas la rupture de tout lien avec l’employeur. Quand les jeunes sont renvoyés, ils reçoivent «très tardivement» leurs salaires, déplore Grégoire Abel Ndiolen.  

Khalifa Cissé, jeune habitant dans le village de Ndiakhaté Ndiassane, ne cache pas, lui aussi, son amertume. Pour lui, c’est «injuste» que des étrangers implantent des usines, prennent les ressources et les exportent sans que les populations ne bénéficient des retombées. Selon Khalifa Cissé, beaucoup de jeunes conducteurs vont demander du boulot dans les exploitations mais à chaque fois la réponse des entrepreneurs est la même : «Nos voitures coûtent cher, nous ne les donnons pas à des jeunes pas qualifiés.» C’est que les entreprises veulent des conducteurs de camions instruits alors que ceux qui savent conduire les camions dans les villages «n’ont même pas le Certificat de fin d’études élémentaires (Cfee)», renseigne Modou Diakhaté qui habite à Ndiakhaté Ndiassane. L’autre alibi des entreprises pour ne pas employer les jeunes, selon la présidente des femmes de Koudiadiène, Youma Tine, c’est qu’elles les testent avec des camions qui «ne fonctionnent pas depuis des années donc pas possible à démarrer».

 Les victimes de la poussière

Certaines s’étaient regroupées pour mener ensemble des activités génératrices de revenus. D’autres faisaient, seules, leur petit commerce. Un business assez lucratif qui leur permettait de subvenir aux besoins de leurs familles. Les  femmes, dans beaucoup de villages à Chérif Lo, sont nostalgiques de ces bons moments. Des moments révolus puisqu’elles ne font pratiquement plus rien. Elles sont victimes de l’exploitation des mines de phosphate de Thiès. Leur principal bourreau : la poussière. La plupart d’entre elles cultivaient de la tomate et parfois de l’aubergine. Désormais quand elles sèment les graines «la poussière détruit tout  dès que les légumes commencent à pousser», selon la présidente des femmes du village Thiafathie, Philomène Sow.  

Les femmes ne sont pas les seules victimes de la poussière. Les enfants le sont également. Ils sont «malades à cause de la poussière», affirme la présidente du groupement Takkou liggey de Ndiakhaté Ndiassane. Selon Déthié Dia, les villageois n’ont même plus d’eau potable puisqu’il y a même de la poussière dans leurs canaris. Les enfants souffrent «d’asthme ou de rhum parfois», renseigne Youma Tine qui dirige les femmes du village de Koudiadiène. Selon le chef du village de Thafathie, Pierre Ndiolen, les villageois avaient même demandé aux entreprises de faire des dons de médicaments à l’hôpital des religieuses «pour lutter contre les maladies que pourrait causer la poussière». Mais la demande reste toujours insatisfaite.

Top of Page
Zo2 Framework Settings

Select one of sample color schemes

Google Font

Menu Font
Body Font
Heading Font

Body

Background Color
Text Color
Link Color
Background Image

Top Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Header Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Mainmenu Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Slider Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Scroller Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Mainframe Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Bottom Scroller Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Bottom Scroller Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Bottom Menu Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Bottom Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image
Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image