FSM 2015
Sport News

DISCRIMINATION : Mosbah Saadir brise le silence

Sa prise de parole n’a pas été aisée à l’Assemblée des femmes, une des prémices du forum social mondial. Les slogans scandés par le public ont réduit la portée de son message. Néanmoins, Mosbah Saadir a essayé tant bien que mal de partager son rêve. Un vœu, qui, une fois exaucé jettera aux oubliettes la discrimination et le racisme dont sont victimes les tunisiens de couleur noire. Originaire du terroir, elle se bat pour un changement de mentalité de ces concitoyens vis-à-vis de ces questions. 

Mosbah Saadir est la fondatrice et la présidente de «M’nemty», un mouvement de lutte pour une «citoyenneté égale et sans faille»  des tunisiens noirs. «M’nemty» a vu le jour en 2013 exactement 2 ans après la révolution. Le vent de révolte qui a soufflé en Tunisie a ressuscité la liberté d’expression, ce droit consacré par la Constitution de tout pays démocratique, n’a été pas uniquement profitable aux médias. Il a permis à la communauté noire de la Tunisie qui a «trouvé une brèche pour une parole un peu plus libre» pour s’affirmer. Les langues se délient pour dénoncer une perception sociale qui pérennise le racisme. Mosbah Saadir porte ce combat malgré le tabou du sujet auprès d’une grande majorité de la population tunisienne. Elle a entrepris de lutter contre ces considérations raciales toujours en vigueur à l’ère de ce troisième millénaire.

«Le citoyen Tunisien noir n’est pas reconnu en tant que tel pour plusieurs raisons. D’abord parce qu’il est différent dans la mentalité des tunisiens, il ne peut venir que de l’esclavage même si 169 ans après il est libre. Il considère qu’il est toujours esclave de quelqu’un, esclave de ce nom d’emprunt qu’il porte encore» dit-elle pour expliquer en quintessence l’origine de ce déni.

La discrimination n’est pas tellement manifeste, nous avertit-elle. «Les tunisiens noirs ne sont privés d’aucun droit sur les papiers mais la réalité est autre». Selon la fondatrice de «M’nemty », la discrimination et le racisme se reflètent plus dans le traitement d’une demande d’emploi, par exemple. «La discrimination existe. Mais on ne vous dira jamais que c’est parce que vous êtes comme ci ou comme ça. On vous dira d’attendre mais vous verrez que le copain de promo qui avait 5 ou 6 points derrière vous va être pris en premier». 

Mosbah Saadir révèle, en ce sens, une faible proportion de tunisiens noirs en prestation dans les entreprises de prestige.  A titre illustratif, elle cite son lieu de travail où «à peine 4 tunisiens noirs» se comptent pour un effectif de 9000 mille travailleurs. Le combat de cette tunisienne de souche consiste à briser la perpétuation des considérations racistes et discriminatoires qui privent aux tunisiens noirs d’une «citoyenneté égale et sans faille» à l’image de leur concitoyens.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Top of Page
Zo2 Framework Settings

Select one of sample color schemes

Google Font

Menu Font
Body Font
Heading Font

Body

Background Color
Text Color
Link Color
Background Image

Top Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Header Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Mainmenu Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Slider Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Scroller Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Mainframe Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Bottom Scroller Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Bottom Scroller Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Bottom Menu Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Bottom Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image
Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image