Bienvenue

Pauline BEND, Directrice des programme à l'Institut Panos Afrique de l'Ouest

Pauline BEND, Directrice des programme à l’Institut Panos Afrique de l’Ouest

L’équité des genres dans la stratégie de l’IPALa dimension genre a longtemps été prise en compte de manière transversale dans les programmes et les activités de l’IPAO. Ainsi par exemple au sein de son programme Communication et Gouvernance Démocratique, l’IPAO a déployé des campagnes de production à l’échelle locale au Sénégal autour de la budgétisation sensible au genre. L’Institut a également encouragé, à travers des quotas, la participation des femmes, professionnelles des médias ou actrices de la société civile, dans ses ateliers de formation et séminaires).
Au cours du son 2e plan stratégique (2006-2010), l’IPAO a ainsi réussi à mobiliser dans ses activités une moyenne de 20% de femmes ce qui est remarquable dans un contexte ouest africain marqué par la marginalisation de celles-ci (elles ne dépassent généralement pas plus de 15 % dans les structures électives, les secteurs d’emploi formel public ou privé alors qu’elles sont plus de 50% de la population). Avec son nouveau plan stratégique démarré en 2011, l’IPAO consacre désormais un volet spécifique aux femmes avec des projets dédiés au sein d’un programme Femmes et Diversités. La thématique Femmes dans les médias est donc devenue un axe prioritaire exploré depuis 2011 dans ce programme, et qui devrait gagner en ampleur. L’objectif est de contribuer à accroître la gouvernance dans secteur des médias, à travers une plus grande représentation des femmes dans les structures de décision institutionnelle, et éditoriale au sein des médias. Le plaidoyer de l’IPAO porte notamment sur l’adoption de normes favorables à l’équité des genres dans le secteur des médias, et à la mise en place de mécanismes incitatifs, en concertation avec les professionnels du secteur. Parce que la marginalisation des femmes repose aussi les stéréotypes négatifs que les médias contribuent à alimenter par leurs productions, un second axe de l’intervention de l’IPAO est le renforcement de la responsabilité des médias comme acteurs pouvant contribuer à une plus grande équité des genres. Les médias peuvent en effet y aider, en informant davantage sur les droits et instruments favorables à l’équité des genres, en donnant la parole aux femmes, et en rééquilibrant les représentations biaisées partagées dans la culture ambiante. En 2011, les femmes étaient ainsi 42% à avoir pris part aux activités de l’IPAO, et près de 80 programmes radiophoniques appuyés par l’IPAO et diffusés au Mali, au Niger, au Burkina Faso ont été consacrés aux droits des femmes et à leurs préoccupations. En 2012, elles sont 43.5% toutes activités confondues, avec 17% des productions médiatiques soutenues par l’IPAO consacrées à la thématique Femmes (soit un total de 144 émissions radiophoniques et articles de presse).

La Journée d’action sur les droits des femmes

Au sein du programme Femmes et Diversités, cette Journée s’inscrit dans un projet qui vise à « Renforcer les droits à l’information et à la communication des citoyens, avec un accent particulier sur les femmes, pour une gouvernance plus participative au Sénégal, Mali, Niger, Burkina Faso ». Elle répond aux objectifs suivants : – renforcer le rôle des femmes et la défense de leurs droits à travers les médias – renforcer la production de contenus sur des questions favorables à l’équité des genres, contribuer à mieux informer les femmes sur leurs droits et faire entendre leurs voix dans les médias. Les activités de cette Journée d’action, se dérouleront du 7 au 15 mars au Sénégal, au Niger, au Mali et au Burkina Faso. Elles incluent : – L’organisation d’une conférence débat dans chaque pays ciblé avec des organisations partenaires sur les droits des femmes et la contribution des médias à la promotion de ces droits (au Sénégal avec le réseau Siggil Jiggen, au Burkina Faso avec le CNP NZ, au Niger avec l’APAC Niger) ; – La production et la diffusion de débats et spots radiophoniques ; ainsi que des articles de presse sur les thématiques femmes ou illustrant des actions portées par des femmes ; – L’organisation d’un prix du meilleur article valorisant une réussite féminine. Cette Journée d’action est organisée avec le soutien d’Oxfam Novib.

Laisser un commentaire